Découvrez les savoir-faire d’autrefois

L’Arawak a été construit aux Sables d’Olonne, haut lieu de la construction des bateaux en bois, durant l’hiver 1953-1954. Plusieurs chantiers se partageaient la production des bateaux commandés, souvent par des armateurs bretons. Dans les années 50, le chantier Union et Travail occupait une place importante dans le nombre de bateaux construits. 

L’Arawak , alors baptisé « Refuge des Marins », fut commandé par un armateur d’Etel, où le bateau pêchera pendant trente ans, au chalut latéral l’hiver, et le thon durant la période estivale.

La coque de l’Arawak, qui mesure 21 m de long et 6 m de large pour un tirant d’eau de 3 m, a été construite en 3 mois. Pour cela, une vingtaine de charpentiers oeuvraient quotidiennement côte à côte, sachant parfaitement la tâche à réaliser, chacun à sa place.

Les chantiers navals construisaient seulement la coque des bateaux. Celle-ci était ensuite remorquée vers le port de livraison où le bateau finissait d’être aménagé, gréé, et motorisé.

Dans les années 50, les thoniers étaient tous motorisés et disposaient d’une glacière calorifugée. Les essences de bois présentes sur la coque de l’Arawak  sont : le chêne, que ce soit pour les membrures (charpente) ou les bordés (extérieur de la coque), le pin : pour le pavois (garde corps au dessus du pont), l’Iroko: pour la lisse (partie supérieure du garde corps), le sapin rouge et le chêne pour la superstructure.

 

Les charpentiers témoignent : «on venait toujours au travail en sifflotant , même si le métier était dur, car c’était un métier noble et on se sentait reconnu dans notre savoir-faire». (Marius Favreau)

Quelle déception pour eux lors du passage aux bateaux acier. Il leur a été demandé de se former à la soudure en abandonnant leurs outils spécifiques. Leur savoir-faire a bien failli se perdre, mais heureusement, une poignée de passionnés bretons a eu l’idée de lancer la reconstruction de répliques de ces bateaux et de les présenter aux fêtes de Brest 1996. Départ d’une belle épopée, car on connaît l’engouement actuel du grand public pour les vieux gréements et les rassemblements festifs ne cessent de prendre de l’ampleur !!

L’Arawak participe  régulièrement à certains de ces rassemblements : Brest et la semaine du Golfe du Morbihan, ainsi qu’aux fêtes du patrimoine dans différents ports.

Embarquez !